philcollinsdrums
batteurs batteries partitions interviews albums photos liens sticks
Qu'est ce qu'une batterie ?  
Cette partie vous permet de connaître un peu mieux les différentes parties d'une batterie grâce à quelques clichés de Phil, avec des légendes. Le but est aussi d'éclairer et de définir certains termes utilisés dans ce site. La batterie est un instrument de musique (et oui et c'est l'instrument le plus dur à faire "chanter") qui est à la base même du ryhtme : elle a un rôle de chef d'orchestre.
On situe communément la naissance de la batterie vers la fin du XIXe siècle, époque où elle a été progressivement élaborée pour accompagner les orchestres de musique noire-américaine globalement définie par le terme « jazz » : la musique de New Orleans, le Dixieland et autres Boogie et Gospel. Provenant elle aussi de l'orchestre symphonique, la batterie n'y existait pourtant pas car tous les éléments constituant la batterie sont présents dans l'orchestre symphonique, mais chacun d'eux est joué par un exécutant.
La batterie a eu pour fonction d'assurer la cohésion rythmique des musiciens mais elle apporte bien plus à la musique, par ses sonorités, ses mouvements rythmiques typiques... La batterie est un assemblage de différents éléments rythmiques classées par plusieurs familles. Elle nécessite pour le batteur un travail d'indépendance des pieds et des mains pour pouvoir en joue. La cinquième indépendance est la voix, comme le fait Phil sur In The Air Tonight ou Follow You, Follow Me sur la dernière tournée de Genesis (Turn It On Again, 2007).

 








Les toms ou tambours

Premiere composante de la batterie, Phil utilise deux types de tambours ou appelé toms : ici ce sont des toms mélodiques, c'est à dire avec peaux de résonnance. Les gros tambours sont des toms basses, les plus petits étant des toms qui sonnent plus aigues que les toms médiums. La Grosse caisse est joué au pied (c'est l'élément le plus grave) et l'élément central est la caisse claire car muni d'un timbre. Elle est plus ou moins profonde : ici c'est une piccolo, une caisse claire peu profonde (3,5 voire 4 pouces de hauteur).

Image : DVD Face Value, 1999, all rights reserved







Les tambours sans peau de résonance mais avec des peaux de frappe sont des toms de concert. Ils n'ont pas d'harmonies et le son donné est rapide et claquant. Phil les utilise en concert.

Image : A Closer look, 1994, In The Air Tonight Rehearsals, all rights reserved








Les cymbales

Phil en utilise des nombreuses :
- cymbale charleston : ce sont 2 cymbales actionné par une pédale (voir en dessous). D'ailleurs le terme charlé, ou Hi Hat, peut désigner la pédale. Ce sont des cymbales de rythmes.
- cymbale crash qui sont des cymbales d'accent, plus ou moins fort et long selon la taille et la frappe
- cymbale chinese (ou china) : cymbale d'accent chinoise au bord retourné. Cymbale très bruyante selon la taille
- cymbale ride : c'est une grosse cymbale de rythme.

Image : A closer look, 1994, Easy Lover Rehearsals,
all rights reserved


 


- cymbale splash : petite cymbale d'accent de 6 à 10 pouces. Phil n'en utilise plus depuis 1985 mais de temps en temps en studio.

Image : DVD Face Value, 1999,
all rights reserved






 




Les pédales

- pédale de charleston (à droite car phil est gauché) : elle actionne les deux cymbales qui forment la charleston. Ceci permet une ouverture des cymbales pour un son plus ou moins volumineux
- pédale de grosse caisse (à gauche) : elle actionne la batte pour frapper la grosse caisse
Image : A closer look, 1994, Easy Lover Rehearsals,
all rights reserved








Les Pieds de cymbales

- Pied suspendant les cymbales (sans ou avec perche ou perchettes)
- Pied de toms : même rôle mais ces accéssoires suspendent les tambourent. Ici, on voit les peaux de résonnance des toms mélodiques ainsi que la caisse claire de Phil qui est plus profonde (6,5" de profondeur). Une mini chinese est d'ailleurs utilisée par Phil pour son kit batterie big band